Video armee de l'air 1940

Une présentation unique

La vidéo de l'armée de l'air en 1940 (Merci à nettempereur)

Un peu d'éclaircissements
A propos de
l'Armee de l'air en 1940

A titre personnel, webmaster, passionné d'aviation depuis toujours (J'ai rarement raté Le Bourget ou la ferté Alais) et fils d'un colonel de l'armée de l'air (Alain Bocquelet), j'ai voulu m'intérresser à un aspect particulier de la bataille de France en 1940 -surtout après la campagne de Fox et consorts des "surrender monkeys" qui continuent à alimenter les forums et réseaux sociaux sur la nullité et la couardise de la France à ce jour. Après avoir mis les chose à plat pour l'armée de terre (voir tanks-encyclopedia.com et chars100.fr) je souhaite contribuer à tordre le cou au mythe de "l'aviation qui n'était pas là", raconter une histoire plus complexe et nuancée que la caricature alimentée dès ...1940.

L'occasion de rappeler les doctrines, l'organisation, le développement, les opérations, avec des chiffres et graphiques, pour se faire une idée plus précise de ce qu'était réellement l'armée de l'air en 1940.

En savoir plus

Un site Internet responsive

Retrouvez armée de l'air 1940 sur PC, tablette et smartphone

Une tonne de données compilées

Des centaines de données compilées, des meilleures sources sous forme de graphiques

Videos

Sit back and relax: Des dizaines de vidéos sur l'aviation Française de cette époque

Superbes illustrations

Pour complémenter les fiches avions, des photos, modeles 3D, plans et et illustrations détaillées

Les hommes derrière la légende

Les pilotes, officiers, ingénieurs qui ont fait d'aviation Française en 1940 ce qu'elle était

Memorabilia

Soutenez la cause de l'aviation Fançaise en achetant T-shirt, badges, posters, mugs...

2233

Avions perdus

1236

Avions abattus

28

% Luftwaffe détruite

36

% Luftwaffe endomagée

Le mythe

Pourquoi d'armée de l'air n'était pas là?

En réalité, si pour les hommes de troupes c'était une perception commune (la même que pour les Tommies à Dunkerque), les deux aviations (Armée de l'air et RAF) se sont battues avec acharnement, en de nombreux points du front, en dépit des pertes sur les terrains et des avions envoyés en Afrique du nord.

Les avions Français n'étaient assez nombreux !

Sur le papier, l'armée de l'air était égale à la Luftwaffe. Le problème état dans les régions aériennes soumises à l'armée de terre, des pertes au sol lors de l'attaque près du front et des appareils en envoyés en Afrique du nord préventivement. Le point sur Operation Paula, occasion ratée d'éliminer ce qui restait de l'ALA,

Nos pilotes n'étaient pas à la hauteur !

Nos pilotes ne manquaient ni de mordant ni d'entraînement, même comparés aux Allemands de la division Condor, dont seuls une faible proportion fera partie des officiers de la Luftwaffe. Cinq as Français dont Marin la Meslee (24 victoires en trois semaines) témoignent de la qualité des pilotes. Sous la bannière de la RAF ensuite (comme Mouchotte et Clostermann) et du Normandie-Niemen, ces Français intrépides ont montré leur valeur aux alliés.

Les avions Français n'étaient pas bons !

Comme peuvent en témoigner le rapatriement de nombreux prototypes en Allemagne, puis l'adoption d'avions capturés en masse par l'Axe aprés la capitulation, les Allemands considéraient ces avions avec respect. Le Dewoitine 520, arrivé trop tard, faisait jeu égal avec le me 109, probablement le meilleur chasseur du monde en ce temps. Les exemples abondent d'avions aussi bons voire parfois meilleurs que ceux de la Luftwaffe, mais il est vrai, trop peu, trop tard...

Envoyez-moi un Message

A propos de toute question sur ce site, textes et visuels.